Chronique rôliste : Unsanctioned...
Commentaires off (j'ai piscine)
<< Page Précédente 
Cette semaine, j'ai lu Unsanctioned...
Vous bilez pas, personne où presque n'en a entendu parler... et les règles de ce jeu sont un peu juste pour le genre super-héros et mal expliquées pour certaines choses...
_
Le jeu date d'il y a plus de quinze ans et c'est Hillary Clinton (pour un jeu écrit il y a 16 ans, hu hu hu) qui est présidente des États-Unis (son mari étant mort depuis longtemps)...
Dans ce jeu, les "gentils super-héros" sont un brin fachos et les nations unies qui les utilisent ne le sont pas moins, conclusion le twist est de jouer des mecs qui ont pas voulu se faire enregistrer...
Des rebelles... quoi. Ah oui, hein, le rôliste moyen préfère le plus souvent être un rebelle qu'un gentil petit soldat de l'autorité...
J'ai toujours été séduit par cette idée que les héros étaient en fait bien souvent des servants d'un pouvoir fachisant ou de corpos sans scrupules alors que les indépendants avaient à coeur l'esprit d'une vraie justice...
Oui. Ça veut dire que si j'avais des super-pouvoirs en vrai, je serais certainement un écoterroriste, enfin, d'une certaine manière...
 
Mais avoir les moyens de casser la gueule aux conseils d'administration des Goldman Sachs ou Bayer Monsanto, ça fait plus grave envie que d'empêcher des banques de se faire dérober, non ?...
 
...
 
Boaaaaaarf...
...
 
...
 
Même si je reconnais qu'il y a toute une frange étrange de la population rôliste qui fantasme plus sur le fait de jouer des gros fachos qui sont chasseurs, juges et bourreaux...
 
Dédié aux étranges fantasmes que le rôliste moyen parvient à réaliser malgré tout :), moi, par exemple, c'est de coller une partie
du BG d'unsanctioned (les casques bleus fachos) sur le BG de Necessary Evil (faisant des méchants plus des rebelles que des méchants).

Retour Octobre 2016 / Page 4750 / © Ebatbuok 2016
<< Page Précédente