Les ailes des anges, 3...
<< Page Précédente 
*Allez, allez on s'allonge sur un divan.
Heuuu, ben quand même...
Quand même quoi ?
Ben même si on a le même prénom, on a pas gardé les cochons ensemble et ce, d'autant plus que je n'ai jamais gardé de cochons...

Ben oui quand même, mayrde

_

Une fois j'ai gardé un lapin. Mais ça compte pas trop, il était mort

Nan, mais vous inquiétez pas, moi je ne serai pas sur le canapé avec vous...
Ben si quand même, vous serez dans mon téléphone médiumnique, et il ne faudrait pas qu'il me vienne des idées avec c'te téléphone, quoi...
Quelles idées ?
Baaaaah, vous savez des idées d'utilisation non-conventionnelles...
J'ai des idées avec tous les objets cela dit

Oui, oui, oui, non-convotionnelles, je vous laisse imaginer bande de  pervers

Vous avez des idées non-conventionnelles quand vous êtes allongé ?!?
Aaaaaaah toujouuuurs ! Pourquoi croyez-vous que je m'allonge autant ?
 
Nan, mais là ça serait pour soigner votre tête pour vous psychanalyser en quelque sorte.
Huuu, nan, sur un divan, je vous le dis, vous finiriez par devoir plutôt soigner un de mes orifices ou un de mes membres...
En fait, je m'allonge aussi parce que j'aime bien regarder la télé couché. C'est plus pratique que debou,t, cong, j'ai remarqué

Ah, on ne se refait pas hein

Arrrrh...
Quoi ?
C'est parfois beaucoup plus difficile d'être Raphaël "celui qui guérit" que Gabriel ou Michaël, moi je vous le dis...
!!!
Hé hé hé..

Et encore, qu'est-ce que cette conversation serait si j'avais à faire avec Samael...

Dédié à ces difficiles métiers qui se perdent et qu'on ne pratiquera plus guère dans quelques années...
Retour octobre 2009 / Page 2170 / © Ebatbuok 2009

<< Page Précédente 
*Je vous avais dit, hier, que je ferais une suite, pitin...